FREAKS

Création d’un monstre au crochet

Pendant mes études en DSAA (Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués), j’ai été formée dans la technique de la maille (= tricot machine pour réalisations industrielles). Pour compléter ces connaissances, j’ai participé à un Workshop « Maille et Crochet » avec la créatrice Sophie Dalla Rosa.

monstre au crochet - pauline huard

La technique du crochet et de la maille

Ce workshop a mis de compléter notre cours théorique de maille. Nous avions des cours de maille théoriques et pratiques sur des métiers rectilignes. Jusqu’alors nous n’étions pas formés au tricot à la main : aux aiguilles et au crochet. Encore aujourd’hui, c’est une technique transmise par les grands-mères et nos mères, ou via des ateliers créatifs.

Sophie Dalla Rosa est « tricoteuse », elle utilise toutes les possibilités et techniques de la maille pour donner naissance à des objets sculpturaux aux formes énigmatiques. L’acte de tricoter se faisant autour de cailloux ou de mèche de laine, ses créations se nomment « petits riens », « parasites », ou « curiosités ». Ces propositions teintes investissent alors divers lieux naturels ou urbains et donnent une nouvelle interprétation de ces espaces. Parallèlement, elle développe une ligne d’objets, accessoires et bijoux, où la maille se porte et se vit au plus près du corps.

Le thème du monstre

L’enjeu était de créer une réalisation sur le thème du monstre. Un thème qui permet de réfléchir au concept du monstre. Comment donner une allure monstrueuse, effrayante, dégoutante à un monstre textile réalisé au crochet ?

Un monstre est un individu ou une créature dont l’apparence, voire le comportement, surprend par son écart avec les normes d’une société. Le monstre est, au sens large, perçu comme inspirant la peur, le dégoût, de l’empathie.

Les monstres sont êtres réels souvent difformes ou tyranniques ou créations imaginaires, de forme humaine ou animale, le plus souvent hybride. Une étymologie possible : verbe latin « monstrare » = montrer. Le monstre est ce qui doit être montré (phénomène de foire).

monstre au crochet - pauline huard

Un monstre au crochet incongru

Tentacules, dentition déformée, globes oculaires géants et multiples, absence de mâchoire… En utilisant une matière inattendue : de la laine, ce monstre textile crée un contraste avec le stéréotype du monstre.
Ce masque devient un monstre au crochet qui renvoie à quelque chose de doux.

Evoquant d’avantage le doudou, la peluche pour enfant. Pourtant, son aspect général reste ambigu… Un monstre effrayant ou attendrissant ? Inquiétant ou drôle ?

Projet créé en collaboration avec Marion Parfait et Alexia Schroeder
Crédits photo : Hugo Julliard, PH STUDIO